Le Design Sprint s’inscrit dans un contexte de course à l’innovation. On nous demande la plupart du temps de signer des kilos de non-disclosure-agreement,ces fameux contrats de confidentialité. C’est le jeu, on l’accepte volontiers et il est vrai que l’on travaille régulièrement sur des projets secrets, ou parfois sensibles. De plus, on vit en Suisse, pays du Gruyère et du secret bancaire.
Au final, il est gĂ©nĂ©ralement assez compliquĂ© pour nous de montrer en dĂ©tail ce que l’on fait et ceci est partagĂ© par les autres Sprintmasters au niveau mondial. Raison pour laquelle on trouve facilement des rĂ©cits de Design Sprints, mais on nous montre jamais les prototypes ou l’après-sprint, c’est maintenant le cas:

Article complet sur Medium